Publié le 30 Mars 2014

... Ou comment revisiter et simplifier les épinards à la florentine.

La particularité de cette recette réside surtout dans l'utilisation de la crème d'épeautre à la place de la crème fraîche. Cela donne des épinards beaucoup plus légers et dont le goût n'est pas masqué par la crème.
Il faut bien évidemment utiliser des épinards frais dont la saveur n'a rien de commun avec les épinards en boite ou même surgelés.

Servis avec un oeuf sur le plat et quelques frites cuites au four, on obtient un délicieux repas vitaminé et pas surchargé en graisses !

Epinards à la crème d'épeautre et oeuf sur le plat...

Pour 2 personnes :

  • 1 belle gousse d'ail
  • 500 g d'épinards frais
  • 20 cl de crème d'épeautre
  • Margarine non hydrogénée
  • Sel, poivre du moulin, muscade
  • 1 ou 2 oeufs par personne

Faire revenir, sans coloration, l'ail écrasé avec un peu de margarine dans une grand faitout.

Équeuter les épinards et les ajouter dans le faitout.
Cuire une dizaine de minutes, le temps de faire tomber les épinards.
Les hacher à l'aide d'une cuillère en bois puis ajouter la crème d'épeautre.
Bien mélanger, saler, poivrer, et donner un ou deux tour de moulin à muscade.

Cuire les oeufs au plat.

Servir les épinards avec les oeufs.

Epinards à la crème d'épeautre et oeuf sur le plat...

Les plus gourmands y ajouteront quelques frites cuites au four.

Epinards à la crème d'épeautre et oeuf sur le plat...

Voir les commentaires

Rédigé par 56oceane

Publié dans #Légumes

Publié le 26 Mars 2014

L'hiver a cela de bon que l'on peut manger des choses un peu plus riches et réconfortantes.
Pour moi, les cakes font partie de ces choses-là.

Quoi de meilleur en effet que ces gâteaux qui nous donnent à chaque bouchée une saveur différente grâce aux nombreux fruits secs qui le composent.

Alors, même si le printemps est arrivé, laissez-vous tenter par ce concentré de vitamines et d'oligo-éléments, nous en avons tous besoin au sortir de l'hiver !!

Cake d'hiver aux fruits secs

Pour un moule à cake de 26 cm de long :

  • 80 g de raisins secs
  • 50 g d'abricots secs
  • 40 g d'amandes entières
  • 30 g de cerises confites
  • 10 CL de kirsch
  • 250 g de farine T80 + 1CS
  • 150 g de margarine non hydrogénée
  • 75 g de sucre Rapadura
  • 50 g de sucre Muscovado
  • 3 oeufs
  • 1 sachet de poudre à lever sans phosphate
  • 1 pincée de sel
  • amandes effilées pour le décor

Couper les abricots en morceaux.
Mettre quelques minutes les amandes dans de l'eau bouillante puis les monder.

Placer tous les fruits dans une casserole avec le kirsch et porter à frémissement.
Retirer du feu et laisser refroidir complètement.

Mélanger la margarine avec les deux sucres.
Ajouter le sel puis les oeufs un à un et mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse.

Ajouter la farine et la poudre à lever et bien mélanger.

Égoutter les fruits secs au dessus de la pâte et incorporer le kirsch ainsi récupéré.

Placer les fruits dans un bol avec 1 CS de farine et bien mélanger pour les enrober.
Les ajouter à la pâte.

Verser dans le moule à cake préalablement chemisé.
Parsemer d'amandes effilées.

Cuire dans un four préchauffé à 210°C pendant 10 minutes puis poursuivre la cuisson 30 minutes à 180°C.
Un cure-dent enfoncé dans la pâte doit ressortir sec en fin de cuisson, sinon, poursuivre quelques minutes supplémentaires.

Cake d'hiver aux fruits secs

Voir les commentaires

Publié le 23 Mars 2014

En refaisant mon index, je me suis aperçue que quelques recettes très anciennes, publiées au tout début du blog, avaient un peu évolué.

J'ai donc envie de vous les re-proposer telles que je les cuisine aujourd'hui et avec des photos plus jolies...

La purée de pois cassés fait partie de ces recettes.


Je ne cuisine le pois cassé que depuis quelques années, de vieux souvenirs de cantine m'ayant malheureusement tenue éloignée de cet ingrédient fort longtemps.
Je dis malheureusement car j'adore maintenant la purée de pois cassés, et les bienfaits des légumineuses sur la santé ne sont plus à démontrer...

Purée de pois cassés

Pour 4 personnes :

  • 200 d de pois cassés
  • 1 oignon rose
  • 50 g de bacon coupé en lardons
  • 3 pommes de terre
  • 1 cube miso
  • huile d'olive
  • 1 tranche de pain

Faire tremper 2 à 3 heures les pois cassés dans de l'eau (le matin pour le midi par exemple).

Émincer l'oignon et le faire fondre dans une cocotte avec un peu d'huile d'olive.
Ajouter les lardons de bacon et les faire revenir.

Dissoudre le cube miso dans la cocotte et ajouter les pois cassés égouttés.
Couvrir d'eau à hauteur et laisser cuire 15 minutes.

Ajouter les pommes de terre et poursuivre la cuisson 30 minutes.
L'eau va être absorbée en presque totalité par les pois.

Réduire en purée à l'aide d'un mixer plongeant.
Réserver sur feu très doux.

Détailler la tranche de pain en cubes et faire griller au four.

Servir la purée de pois cassés avec les croûtons de pain.

Purée de pois cassés

Si votre purée vous semble trop épaisse, ajoutez un peu de crème d'avoine.

Celle-ci peut aussi servir à adoucir légèrement le goût si vous en ressentez le besoin.

 

Voir les commentaires

Rédigé par 56oceane

Publié dans #Légumes

Publié le 19 Mars 2014

Des épinards dans mon panier AMAP, de beaux pavés de saumon chez le poissonnier de ma Biocoop : il ne m'en fallait pas plus pour imaginer cette recette simple, originale et légère.

J'avais déjà associé les épinards avec le quinoa dans cette autre recette de poisson, mais jamais avec le millet. Ma foi, c'est également une réussite.
Cela donne un mélange léger qui s'associe très bien au poisson.

Pour la sauce, rien de révolutionnaire, c'est toujours la même base que je cuisine et que j'aromatise au grès des recettes.

Ballotins de saumon aux épinards et millet

Pour 3 ballotins :

Pour la sauce :

  • 1/2 oignon
  • 1 cs d'Armagnac
  • 3 cs de jus de citron
  • 1 1/2 cc de fumet de poisson déshydraté
  • 20 cl de crème d'avoine
  • 1 cs de ketchup
  • 1 cc de margarine non hydrogénée

Cuire le millet dans 2 fois 1/2 son volume d'eau pendant environ 20 minutes.

Émincer un 1/2 oignon et le faire fondre dans une poêle avec un peu d'huile d'olive.
Moudre grossièrement le mélange La Pérosansel et l'ajouter dans la poêle. Le faire griller légèrement.
Ajouter les épinards et les cuire 5 minutes environ.

Hacher les épinards dans la poêle à l'aide d'une cuillère en bois.
Ajouter le millet cuit, mélanger, rectifier l'assaisonnement et réserver.

Préparer la sauce.
Émincer un 1/2 oignon et le faire fondre dans un peu de margarine.
Ajouter le fumet de poisson et bien mélanger.
Ajouter l'Armagnac et le jus de citron et laisser chauffer quelques minutes.
Ajouter la crème d'avoine et le ketchup et laisser sur feu doux 5 à 10 minutes en mélangeant régulièrement.

Monter les ballotins.
Superposer deux feuilles filo rectangulaires.
Dans le bas du rectangle déposer 1/3 du mélange millet - épinards, recouvrir d'une CS de sauce, déposer un filet de saumon.
Commencer à rouler les feuilles filo sur le saumon, rabattre les côtés vers l'intérieur et continuer à rouler pour obtenir un ballotin.
A l'aide d'un pinceau, souder en badigeonnant le ballotin d'huile d'olive sur toute la surface.
Recommencer l'opération pour les deux autres ballotins.

Déposer les ballotins dans un plat huilé et cuire 20 à 25 minutes à 200°C.

Ballotins de saumon aux épinards et millet

Réchauffer doucement la sauce et la servir avec les ballotins.

Une farce très fondante...

Une farce très fondante...

Voir les commentaires

Publié le 16 Mars 2014

Une fois n'est pas coutume, j'ai eu envie d'une brioche au beurre, du vrai !

Les brioches que je cuisine habituellement avec de la margarine non hydrogénée sont toujours délicieuses, mais elles n'ont pas le même fondant que celles faites au beurre.

Je me suis conformée à la recette de base de Cléa et je l'ai préparée nature afin de ne pas masquer le goût apporté par le beurre. Mais bien sûr, vous pouvez y ajouter une gousse de vanille, de l'eau de fleur d'oranger ou tout ce qui vous fera plaisir !!

Au petit déjeuner, avec un bol de chocolat au lait, c'est très régressif !!

Brioche pur beurre

Pour 2 brioches (1 grande et 1 plus petite)

  • 500 g de farine T65
  • 1 sachet (9 g) de levure de boulanger déshydratée
  • 80 g de sucre blond
  • 5 g de sel
  • 2 oeufs
  • 125 ml de lait d'amande
  • 75 ml d'eau
  • 125 g de beurre mou
  • lait d'amande + sucre glace

Dans la cuve de la MAP (ou dans le bol d'un robot pétrisseur) mettre les 200 ml* de liquide (lait + eau), le sel, les oeufs, la farine, le sucre et la levure.
Lancer le programme "pâte seule" et le laisser tourner 15 minutes.

Arrêter le programme et ajouter le beurre mou en morceaux. Relancer le programme pour 10 minutes.

Au bout de ce temps, sortir la pâte de la cuve et la mettre en boule.
La déposer dans un saladier et couvrir d'un torchon.
Commencer la levée à température ambiante pour 20 minutes, pas plus.
Placer le saladier au réfrigérateur et laisser la pâte lever lentement toute une nuit (ou 10-12 heures).

Le lendemain, sortir la pâte du réfrigérateur et la dégazer en la pétrissant très légèrement.

Séparer la pâte en deux (ici, 2/3 + 1/3).
Diviser chaque portion de pâte en trois boules égales et les aligner dans des moules à cake (ici un plus grand et un plus petit).

Couvrir et laisser lever pendant 2h30.

Mélanger un peu de lait d'amande tiédi et de sucre glace et badigeonner les brioches.

Mettre à cuire dans un four préchauffé à 200°C pour 30 à 35 minutes selon la taille de la brioche.

Au sortir du four, laisser refroidir sur une grille.

La grande brioche

La grande brioche

Une mie bien filante et souple à souhait...

Une mie bien filante et souple à souhait...

* Cléa travaille sa pâte au robot, elle a utilisé 250 ml de liquide.
Cela me paraissait beaucoup, j'ai donc démarré avec 200 ml, à la MAP, et c'était suffisant.
A vous de voir selon votre farine et comment vous pétrissez la pâte, mais ne mettez pas trop de liquide au départ, il est toujours temps d'en rajouter en cours de route.
Au final, la pâte doit être souple et se manipuler facilement, même si elle colle un peu.

Voir les commentaires

Rédigé par 56oceane

Publié dans #Boulange

Publié le 12 Mars 2014

Voilà, comme vous le constatez, mon blog est complètement relooké.

Certain(e)s me disent déjà regretter les petites pommes et cerises rouges, mais bon, il faut savoir changer et passer à autre chose de temps en temps.

Dites-moi ce que vous en pensez, les conseils sont toujours bons à prendre, sachant cependant que mes compétences en informatique sont limitées...

En fait, j'ai utilisé un thème proposé par Over-Blog et je n'ai pas touché à grand chose à part refaire ma bannière.

Le thème propose des liens en haut, sous la bannière, j'ai trouvé ça bien.

Du coup, j'ai refait tout mon index (j'ai ressaisi plus de 500 titres de recettes, eh oui!!!), ça a été le plus gros travail. Mais vous avez maintenant deux menus (recettes salées et recettes sucrées) facilement accessibles sur la barre du haut et donc mis à jour.

Vérifiez que vous êtes toujours abonnés à la publication des nouveaux articles, au besoin, réabonnez-vous, car j'ai l'impression d'avoir perdu un peu de monde en route en passant à la nouvelle version...

Allez, juste pour le souvenir, je vous mets l'ancienne bannière :

C'est fait !

A dimanche, pour une nouvelle recette, car l'essentiel, c'est quand même ça !!!

 

Voir les commentaires

Rédigé par 56oceane

Publié le 9 Mars 2014

Vous le savez, je remplace facilement la viande dans mes plats par du tofu, du soja texturé, du steak de soja ou encore du seitan.

Ici, c'est un grand classique que j'ai préparé, une bolognaise, en remplaçant la viande par du tofu RoSSo*.

Le tofu RoSSo est un tofu aromatisé au pesto RoSSo (tomates séchées et olives).

Il se substitue sans problème à la viande dans ce plat et devrait ravir même les plus sceptiques !

Bolognaise au tofu RoSSo

Pour 4 personnes :

  • 1 gros oignon

  • 1 fenouil

  • 1 petite carotte

  • 1 petit blanc de poireau

  • 1 CS de vin blanc

  • 1 CC de bouillon de légumes déshydraté

  • 700 g de coulis de tomates

  • 1 CC de sucre complet

  • 200 g de tofu RoSSo

  • Thym, romarin

  • Parmesan râpé

  • huile d'olive

Couper les légumes en petits morceaux.

Les faire revenir dans un peu d'huile d'olive.

Ajouter le vin blanc, les herbes et le bouillon de légumes déshydraté.

Couvrir et laisser cuire 30 minutes environ.

Mixer grossièrement les légumes au mixer plongeant.

Ajouter le coulis de tomates et le sucre et poursuivre la cuisson 15 minutes.

Émietter le tofu RoSSo à la fourchette et l'ajouter à la sauce tomate.

Cuire encore 5 minutes.

Servir avec des pâtes et saupoudrer de parmesan râpé.

Bolognaise au tofu RoSSo

Simple, non ?

Bolognaise au tofu RoSSo

* Voici le pesto RoSSo utilisé. Je le trouve dans ma Biocoop.

 

La nouvelle version d'Over-Blog a entrainé des changements dans le visuel de mon blog et la rédaction des articles y est moins aisée.
J'ai donc décidé d'en profiter pour le relooker complètement et adopter un visuel plus compatible avec cette nouvelle version de mon hébergeur.
Il y a longtemps que j'y pensais, mais c'est toujours un peu de boulot et on n'est jamais certain du résultat... Là, un peu par la force des choses, j'y suis poussée.
Je ne publierai donc pas de recette mercredi et j'espère dimanche prochain vous proposer un blog tout nouveau, complètement revu.
D'ici là, ne soyez pas étonnés si vous venez me visiter, c'est un blog en chantier que vous trouverez !
Bonne semaine

Voir les commentaires

Publié le 5 Mars 2014

Ma maman habite près de Mont-de-Marsan, dans les Landes. On y mange une spécialité aux pommes aromatisée à l'Armagnac sur une pâte très légère : la tourtière.

La technique ancestrale consiste à étirer très finement la pâte à la main puis à la badigeonner de beurre et de sucre avant de la replier plusieurs fois sur elle même. On peut la servir nature, aux pommes et/ou aux pruneaux. C'est l'Armagnac qui lui confère son goût bien particulier.

Je suis habituée à manger celle aux pommes, c'est celle que je préfère.

En utilisant des feuilles filo, j'ai donc fait un savoureux dessert qui ressemble à cette fameuse tourtière. C'est délicieux et beaucoup plus rapide à préparer !

Cependant, si vous passez par les Landes, ne manquez pas de goûter cette spécialité, elle en vaut le détour.

Tourtière aux pommes (presque) comme dans les Landes

Pour 2 petites tourtières individuelles :

  • 2 belles pommes Jonagold

  • 30 g de sucre blond

  • 1 petite CC de vanille en poudre

  • 1 CS d'Armagnac (de bonne qualité)

  • 2 CS d'eau

  • 4 feuilles filo

  • 1 sachet de sucre vanillé

  • ~ 15 g + 20 g margarine non hydrogénée

Couper les pommes 4 puis en lamelles un peu épaisses et les mettre dans une poêle avec environ 15 g de margarine.

Ajouter le sucre blond, la vanille, l'eau et l'Armagnac.

Laisser fondre les pommes pendant une quinzaine de minutes.

Superposer les 4 feuilles filo et les plier plusieurs fois de façon à obtenir un petit triangle. Couper le côté carré en arrondi et déplier pour obtenir 4 grands cercles.

Poser un cercle sur le plan de travail et le badigeonner avec de la margarine fondue. Saupoudrer avec ½ sachet de sucre vanillé.

Superposer un deuxième cercle sur le dessus. Réserver.

Faire de même avec les 2 cercles restants et le reste de sucre vanillé.

Disposer chacun des deux fonds de tartelette ainsi obtenus dans des moules. Les cercles dépassent largement des moules.

Disposer dans chaque tartelette une moitié des pommes cuites et refermer les tartelettes en ramenant vers le centre le surplus de feuille filo et en le disposant harmonieusement.

Cuire 10 minutes dans un four préchauffé à 200°C, la feuille filo doit légèrement roussir et devenir croustillante.

Laisser tiédir un peu avant de démouler et de servir.

Tourtière aux pommes (presque) comme dans les Landes

Voir les commentaires

Rédigé par 56oceane

Publié dans #Desserts

Publié le 2 Mars 2014

Après vous avoir proposé la recette des tartelettes aux feuilles de blette et Roquefort, voici comment j'ai utilisé les côtes : en gratin.

L'originalité de ce gratin tient au fait qu'il est parfumé avec une délicieuse crème d'ail. J'ai utilisé 6 belles gousses d'ail pour cette crème et ai obtenu quelque chose d'assez léger. Si vous aimez l'ail et souhaitez un goût plus soutenu, vous pouvez aller jusqu'à une dizaine de gousses mais pas plus !

 

Gratin de farfallines, côtes de blettes et jambon à la cr

 

Pour 1 gratin :

  • 5 côtes de blettes

  • 1 oignon

  • 2 CS de vin blanc

  • 1 tranche épaisse de jambon à l'os

  • 6 belles gousses d'ail

  • 20 Cl de crème d'avoine

  • 2 CS d'eau

  • 200 g de pâtes farfallines

  • 25 à 30 g de parmesan râpé

  • Sel, poivre du moulin, muscade

  • Huile d'olive

 

Hacher l'oignon finement et le faire fondre dans un faitout avec un peu d'huile d'olive.

Couper les côtes de blettes en petits morceaux et les ajouter ainsi que le vin blanc.

Couvrir et laisser cuire 20 à 30 minutes.

 

Éplucher et dégermer les gousses d'ail.

Les blanchir 3 minutes dans l'eau bouillante.

Les égoutter et les faire cuire 20 minutes dans la crème d'avoine additionnée de 2 CS d'eau.

Mixer finement.

 

Couper la tranche de jambon en cubes.

Cuire les pâtes.

 

Mélanger les pâtes, le jambon, les blettes et la crème d'ail.

Saler, poivrer, muscader.

 

Verser dans un plat à gratin.

Parsemer de parmesan râpé et mettre à dorer une quinzaine de minutes dans un four préchauffé à 200°C.

 

 

Gratin de farfallines, côtes de blettes et jambon-copie-1

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par 56oceane

Publié dans #Plats complets