Articles avec #gateaux tag

Publié le 31 Janvier 2016

Les fans de chocolat vont adorer !

Un gâteau très simple à réaliser, le seul point un peu délicat est le temps de cuisson : en effet, il faut que le gâteau soit encore très moelleux à coeur tout en se tenant suffisamment pour être démoulé et servi en parts. Il faut donc surveiller la fin de cuisson : lorsque le gâteau est bien cuit sur les bords et que le centre tremblote encore un peu, on n'est pas loin de la fin de cuisson ! Un pic en bois trempé au centre doit ressortir humide mais pas "dégoulinant" de chocolat.
En refroidissant, le gâteau acquière plus de tenu, c'est pourquoi il faut le servir bien froid.

Vous pouvez également le faire cuire en ramequins individuels et laisser le coeur coulant.

Moelleux au chocolat

Pour un moule de 24 à 26 cm :

  • 200 g de chocolat noir à pâtisser
  • 200 g de margarine légère non hydrogénée
  • 5 oeufs
  • 250 g de sucre blond
  • 1 cs de farine T80
  • sucre glace

Faire fondre la margarine et chocolat sur feu très doux.
Lisser le mélange.

Dans un saladier, fouetter le sucre avec le mélange margarine/chocolat.
Incorporer les oeufs un à un en remuant vivement après chaque ajout.
Ajouter la farine et bien mélanger.

Chemiser le fond d'un moule à charnière et beurrer le moule.
Verser l'appareil et faire cuire dans un four préchauffer à 200°C pendant 20 minutes.
Surveiller et ajouter alors 5 à 10 minutes si nécessaire.

Laisser tiédir avant de démouler et placer au réfrigérateur.

Saupoudrer de sucre glace juste avant de servir le gâteau bien froid.

Moelleux au chocolat

Voir les commentaires

Rédigé par 56oceane

Publié dans #Gâteaux

Publié le 27 Décembre 2015

J'ai repéré cette bûche dans un magazine féminin (Hors-Série Avantages) un jour de décembre en flânant dans un kiosque de gare en attendant mon train.
Le visuel m'a tapé dans l’œil - si j'ose dire ! ;-) - et j'ai donc acheté ce magazine.

Ce qui m'a attirée, ce sont les couleurs de la génoise verte au thé matcha, de la framboise rouge et du glaçage bien blanc. Le décor et la garniture avec la nougatine - que je n'avais jamais faite - me plaisaient bien aussi.

Et puis, comme souvent dans les recettes de magazine, les proportions sont approximatives et les couleurs sans doute retouchées...

Je n'ai pas obtenu une belle génoise vert clair (faut dire que j'ai mis mon four un chouia trop fort et que ma génoise a légèrement coloré...), et j'ai fait un glaçage léger, donc forcément plus translucide.
Mais qu'à cela ne tienne, ma bûche a pris des reflets plus naturels de bois doré, reflets qui se mariaient très bien avec la nougatine, elle aussi dorée.
"c'est encore plus beau" m'a t-on dit... et je me suis empressée de le croire !!

Je vous donne donc ma version d'après la recette de la revue.
J'ai fait quelques ajustements en cours de route (je vous ai alors mis les bonnes proportions dans la recette). Mais, pour la nougatine, je me suis aperçue après coup que les proportions ne convenaient pas, je vous ai donc mis en rouge celles que je préconise.

Un seul regret, comme souvent pour les photos prises le soir en intérieur : elles ne reflètent pas réellement les couleurs du plat....
Mais bon, minuit n'est pas midi et Papa Noël n'aime que la nuit...

Bûche pistache - framboise

Pour 8 à 10 personnes :

Nougatine1 :

  • 200 g de pistaches non salées  (150g)
  • 60 g de sucre blond (100 g)
  • 1/2 cc de jus de citron
  • huile
     

Génoise2 :

  • 3 oeufs
  • 90 à 100 g de sucre blond
  • 60 g de fécule de maïs
  • 35 g de farine T65
  • 1 sachet de poudre à lever
  • 10 g de pistaches en poudre
  • 1 cs de thé matcha + 3 cs d'eau chaude
     

Garniture3 :

  • 1/2 pot de confiture de framboise
  • 3 cs de sirop de fraise
  • 1 cs de Rhum
     

Décor4 :

  • 1/2 blanc d'oeuf
  • 100 g de sucre glace
  • 2 cs de jus de citron
  • qques framboises

 

Préparer la nougatine.
Huiler deux feuilles de papier sulfurisé.
Dans une casserole à fond épais, cuire le sucre à feu moyen/fort jusqu'à obtention d'un caramel blond.
Ajouter les pistaches et mélanger pour bien les enrober.
Verser sur une feuille de papier sulfurisé huilée, recouvrir de l'autre et étaler rapidement au rouleau en couche fine avant que le caramel ne fige.
Laisser refroidir.
Concasser grossièrement au rouleau à pâtisserie.

Préparer la génoise.
Mélanger le thé matcha avec 3 cs d'eau chaude.
Séparer les blancs des jaunes d'oeufs.
Fouetter les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
Ajouter le thé matcha et bien mélanger.
Ajouter la fécule de maïs, la farine, la poudre à lever et la poudre de pistache. Mélanger pour bien homogénéiser.
Monter les blancs en neige ferme et les incorporer délicatement en 3 ou 4 fois.
Tapisser une plaque à pâtisserie rectangulaire de papier sulfurisé huilé et y verser la pâte. Bien répartir sur toute la surface.
Enfourner pour 8 à 10 minutes dans un four préchauffé à 180°C.

Confectionner la bûche.
Au sortir du four, déposer sur la génoise un torchon propre humidifié. Poser une plaque de la même taille que la génoise sur le torchon (ex : grande planche à découper) et retourner le tout.
Ôter la plaque à pâtisserie, retirer délicatement le papier sulfurisé puis rouler la génoise et le torchon ensembles bien serrés (le torchon s'enroule "dans" la génoise).
Laisser refroidir.
Pendant ce temps, faire chauffer le sirop de fraise avec le Rhum. Laisser tiédir.
Dérouler la génoise, la badigeonner avec le sirop.
Répartir la confiture de framboise sur toute la surface et parsemer des 2/3 de nougatine concassée.
Rouler la génoise, bien serrée, sans le torchon.
Réserver.

Préparer le décor.
Mélanger le sucre glace avec le blanc d’œuf et le jus de citron.
Répartir sur toute la bûche en 2 fois avec un petit passage au frais entre deux pour que le glaçage adhère mieux.
Décorer avec des framboises et la nougatine restante.
Placer au frais.

Sortir la bûche 15 à 20 minutes avant de la servir.

Bûche pistache - framboise

Quelques précisions :

1 Avec ces quantités, on obtient des pistaches enrobées de caramel, mais pas de la nougatine...
N'étant pas habituée à faire de la nougatine, je ne me suis pas rendue compte avant que le sucre était en quantité insuffisante.
Je n'avais pas le temps de refaire de la nougatine, j'ai donc utilisé les pistaches telles quelles.
J'ai juste refait un peu de caramel pour la nougatine de la déco avec une poignée de pistaches.

De plus, les quantités de pistaches sont trop importantes, il m'en est resté.
Je vous conseille de faire un caramel avec 80 à 100g de sucre et de ne mettre que 150g de pistaches.

Comme il est dit dans la recette, j'ai commencé à concasser ma "nougatine" au robot. Je vous le déconseille, on obtient vite de la poudre de pistache à côté de gros morceaux....
Je vous conseille de la concasser en l'écrasant au rouleau à pâtisserie entre deux feuilles de papier sulfurisé ou dans un sac congélation.
C'est comme ça que j'ai terminé.
Je pense que le résultat serait meilleur en concassant très grossièrement les pistaches (coupées en 2 ou 3) avant de les incorporer au caramel. Le concassage de la nougatine sera ensuite plus simple et plus homogène.

 

2 Comme j'avais obtenu de la poudre de pistache en les concassant au robot, je l'ai utilisée dans la génoise. Mais ce n'est pas indispensable. Si vous n'en mettez pas, comptez 40g de farine au lieu de 35g.

 

3 La recette ne le prévoyait pas, mais j'ai badigeonné la génoise de sirop. Je trouve cela meilleur.

 

4 J'ai voulu un glaçage léger, qui ne soit pas trop sucré et un peu citronné. J'ai donc réduit les proportions de sucre. Ce glaçage, plutôt translucide, laisse voir la génoise en dessous.

Si vous aimez le sucré ou si vous souhaitez un glaçage bien blanc et épais,  voici les proportions prévues dans la recette initiale : 1 blanc d'oeuf mélangé à 200g de sucre (et pas de citron).

 

Bûche pistache - framboise

Voir les commentaires

Rédigé par 56oceane

Publié dans #Gâteaux

Publié le 8 Novembre 2015

Un délicieux gâteau, qui sent bon l'automne et qui ravira tout le monde après une belle balade en forêt ou au bord de mer.

Je vous donne la recette ici avec des pommes mais je l'ai également réalisée avec des poires pour un résultat tout aussi fameux.

Je vous conseille de moudre vous même les amandes au dernier moment plutôt que d'utiliser de la poudre d'amande toute prête. Le goût est bien meilleur et on peut jouer sur la texture, plus ou moins fine selon ses envies.

Moelleux aux pommes à la crème d'amande

Pour un moule de 25 cm de diamètre :

  • 150 de farine T80
  • 90 g de sucre Rapadura
  • 1sachet de poudre à lever sans phosphate (10 g)
  • 1 yaourt bulgare de 125 g
  • 100 g de margarine non hydrogénée
  • 2 oeufs

Pour la crème d'amande :

  • 60 g de margarine non hydrogénée
  • 60 g de sucre blond
  • 60 g d'amandes entières non mondées
  • 1 oeuf
  • 2 cs de Rhum
  • 1 cc d'extrait d'amande amère

  • 4 pommes Gala
  • 20 g de margarine non hydrogénée
  • 1 cs bombée de miel

Mélanger la farine, le sucre Rapadura et la poudre à lever.
Ajouter les œufs, le yaourt et la margarine fondue. Bien mélanger.
Verser dans le moule beurré et fariné. Réserver.

Préparer la crème d'amande.
Mélanger 1 œuf avec le sucre blond et 60 g de margarine.
Moudre les amandes plus ou moins finement et les ajouter ainsi que le Rhum et l'extrait d'amande amère. Bien mélanger.
Verser le mélange dans le moule sur l'autre préparation. Étaler avec une spatule afin d'homogénéiser la surface.

Couper les pommes en lamelles et les disposer sur le gâteau.

Cuire dans un four préchauffé à 180°C durant 30 à 35 minutes environ.

Faire fondre 20 g de margarine avec une cs de miel.
Une fois le gâteau cuit, le badigeonner avec ce mélange et le remettre au four sous le grill quelques minutes pour lui donner une belle couleur dorée (attention, ça brûle vite !)

Moelleux aux pommes à la crème d'amande

Voir les commentaires

Rédigé par 56oceane

Publié dans #Gâteaux

Publié le 14 Décembre 2014

4 petites bûches individuelles, très faciles à préparer, délicieuses avec cette alliance poire et chocolat qui ne déçoit jamais !

Il s'agit d'un simple biscuit roulé garni d'une mousse au chocolat agrémentée de petits morceaux de poire.
La déco fait le reste !

Mini-bûches poire-chocolat

Pour 4 mini-bûches :

Pour la génoise

  • 4 oeufs
  • 50 g de sucre complet
  • 1 cc d'extrait de vanille
  • 80 g de farine T65
  • 50 g de poudre d'amandes
  • 2 cc d'épices à pain d'épices
  • 50 g de sucre blond
  • 100 g de margarine non hydrogénée

Pour la garniture (mousse au chocolat)

  • 150 g de chocolat noir dessert
  • 3 oeufs
  • 50 g de sucre blond
  • 1 petite poire
  • 1/2 l d'eau + 1 cc d'épices à pain d'épices + 40 g de sucre blond
  • Noix de coco râpé

Préparer la garniture.

Faire un sirop léger en portant à ébullition 1/2 l d'eau, 40 g de sucre et 1 cc d'épices à pain d'épices.
Éplucher la poire, la couper en 4, l'épépiner et la faire pocher dans le sirop 15 minutes à petit frémissements.
Égoutter et réserver.

Faire fondre le chocolat au bain-marie.
Séparer les blanc des jaunes d'oeufs.
Battre les jaunes avec le sucre blond puis ajouter le chocolat fondu.
Battre les blancs en neige et les incorporer délicatement.
Réserver au frais.

Préparer la génoise.

Séparer les blancs des jaunes d'oeufs.
Battre les jaunes avec le sucre complet et la vanille.
Ajouter le farine, la poudre d'amandes et les épices à pain d'épices.
Battre les blancs en neige avec le sucre blond, puis les incorporer délicatement au mélange précédent. Enfin, ajouter la margarine fondue.
Étaler la préparation sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé beurré et cuire 10 minutes à 200°C.
Sortir la plaque du four, recouvrir la génoise d'un torchon humide et d'une 2ème plaque.
Retourner le tout pour démouler, enlever le papier sulfurisé et couper la génoise en 4 (la longueur en 2 + la largeur en 2). Rouler chaque quart de gâteau dans le torchon humide.
Laisser refroidir.


Monter les bûches.
Dérouler un quart de génoise.
Étaler de la garniture sur toute la surface jusqu’à 1 cm du bord environ.
Couper 1/4 de poire pochée en petits cubes et les disposer sur la mousse au chocolat.
Rouler la bûche et la recouvrir de mousse.
Dessiner des sillons à l'aide d'une fourchette et parsemer de noix de coco râpée.

Faire de même pour les 3 autres bûches.


Réserver au frais jusqu'au service.

Mini-bûches poire-chocolat
Mini-bûches poire-chocolat

Voir les commentaires

Rédigé par 56oceane

Publié dans #Gâteaux

Publié le 16 Novembre 2014

Ce week-end, je fais mon Christmas Pudding. Bien à l'avance, comme il se doit.
Ce délicieux dessert anglais se confectionne 4 à 6 semaines avant Noël. Ce temps de maturation permet aux différentes saveurs de se développer au maximum.

C'est la troisième année que je le fais moi-même.
Je sais que vous êtes nombreux à avoir envie de tenter l'aventure, alors je vous reposte la recette. Vous avez encore 2 semaines pour vous y mettre !!

Christmas Pudding : c'est le moment !

Pour un bol en verre d'1/2 litre (type petit saladier/bol Pyrex)

  • 50 g de margarine non hydrogénée
  • 25 g de farine T80
  • 1 petite CC de poudre à lever sans phosphates
  • 55 g de pain de mie sans croûte
  • 1/2 CC d'épices à pain d'épices
  • 1/4 CC de cannelle
  • 110 g de sucre complet roux
  • 175 g de raisins secs bruns (mélange corinthes et sultamines)
  • 70 g de raisins secs blonds
  • 30 g d'écorces d'oranges confites coupées en dés
  • 15 g d'amandes entières
  • 1 petite pomme
  • le zeste d'1/2 citron
  • le zeste d'1/2 orange
  • 1,5 CS de rhum
  • 7,5 cl de Guinnes
  • 1 oeuf


La veille :


Mixer le pain de mie au robot pour obtenir une chapelure fraîche.
Mettre les amandes quelques minutes dans de l'eau bouillante et les monder (enlever la peau) si elles ne le sont pas déjà.
Éplucher la pomme et la couper en petits cubes.

Dans un grand saladier, mélanger la margarine, la farine, la poudre à lever, la chapelure fraîche, les épices et le sucre.
Ajouter les raisins, les dés d'écorces d'orange, les amandes très grossièrement concassées, les dés de pomme et les zestes.
Bien mélanger.

Dans un bol, mélanger le rhum, la bière et l'oeuf.
Ajouter ce mélange au précédent et bien mélanger.
La consistance doit être assez molle.

Couvrir le saladier et laisser reposer une nuit au frais.

Photo 1

Photo 1

Le lendemain :

Mettre le mélange dans le bol en Pyrex beurré (photo 1).

Photo 2

Photo 2

Découper 2 cercles de papier sulfurisé à la taille du bol et les poser sur le mélange (photo 2).

Photo 3

Photo 3

Couvrir totalement le bol de 2 feuilles de papier alu et les maintenir avec un élastique (photo3).

Cuire au cuit vapeur pendant 6 heures :
la cuisson est longue et nécessite donc que l'on soit présent à la maison pendant les 6 heures.
J'utilise mon cuit vapeur qui a une autonomie ( et une minuterie ) d'une heure.
Chaque heure je rempli le réservoir d'eau et relance la cuisson pour une heure, et cela 6 fois de suite.
La cuisson se fait donc presque toute seule !

Lorsque le christmas pudding est cuit, enlever le papier alu et laisser refroidir complètement.

Couvrir à nouveau de papier alu et conserver dans un endroit frais et sec jusqu'à Noël.

Christmas Pudding : c'est le moment !

Il restera, le soir de Noël, à le réchauffer 1 heure, toujours à la vapeur douce.

Le déguster avec avec du Brandy butter, comme c'est la tradition, mais nous trouvons cela trop lourd, ou avec une simple boule de glace vanille ou encore un peu de crème anglaise.

Christmas Pudding : c'est le moment !

Recette originale de Pascale Weeks : ici

Voir les commentaires

Rédigé par 56oceane

Publié dans #Gâteaux

Publié le 14 Septembre 2014

Cet été, mon fils a fêté ses 20 ans.

J'ai préparé pour cette occasion un bavarois fraise-chocolat et j'ai utilisé pour la première fois de la pâte à sucre pour le décor.

Très facile à travailler, cette pâte permet de faire de jolis décors, même si je m'en suis tenue à quelque chose de simple.

Pour alléger la crème, j'ai utilisé du lait concentré comme je l'avais déjà fait ICI.

Ce gâteau nous a beaucoup plu !

Bavarois fraise-chocolat

Pour un rectangle de 20X24 cm :

Génoise :

  • 6 œufs
  • 120 g de sucre blond
  • 120 g de farine T65
  • 30 g de fécule de maïs
  • 1/2 CC de vanille en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 CC de bicarbonate de soude

Sirop :

  • 1 CS de Grand-Marnier
  • 1 CS d'eau

Mousse au chocolat :

  • 80 g de chocolat noir de couverture
  • 2 feuilles de gélatine bio (2 x 1,6 g) + 1 CS d'eau
  • 16 g de sucre blond
  • 16 cl de lait concentré entier (non sucré) très froid

Mousse à la fraise :

  • 150 g de coulis de fraise Danival
  • 4 feuilles de gélatine bio (4 x 1,6 g)
  • 50 g de sucre blond
  • 16 cl de lait concentré entier (non sucré) très froid

décor :

  • 250 g de pâte à sucre blanc
  • colorant alimentaire bio jaune
Bavarois fraise-chocolat

La veille :
 

Préparer la génoise

Séparer les blancs d'oeufs des jaunes.
Mélanger au fouet les jaunes d'oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
Ajouter la vanille, le bicarbonate et le sel.Monter les blancs en neige ferme et les incorporer délicatement.
Tamiser la farine et la fécule de maïs et les incorporer à la préparation.

Diviser la préparation en 2.

Recouvrir de papier sulfurisé une plaque à pâtisserie un peu plus grande que le cadre rectangulaire.
Verser la première moitié de la préparation, lisser et enfourner pour 8 min dans un four préchauffé à 200 °C.

Au sortir du four, laisser tiédir.
Retourner la génoise sur un plateau et décoller délicatement le papier sulfurisé.

Renouveler avec l'autre moitié pour obtenir 2 génoises.

Laisser refroidir complètement.

Poser le cadre sur chaque génoise et appuyer fortement pour les découper à la taille du cadre.
Poser le cadre rectangulaire sur le plat de service.
Placer 1 génoise découpée au fond du cadre. Réserver la seconde.

 

Préparer le sirop en faisant tiédir le Grand-Marnier avec un peu d'eau et badigeonner les génoises de ce mélange à l'aide d'un pinceau.

 

Préparer la mousse au chocolat

Placer le lait concentré au congélateur 15 à 20 min afin qu'il soit bien froid.
Plonger la gélatine dans un bol d'eau froide.
Faire fondre doucement le chocolat au bain-marie.
Essorer la gélatine en la pressant dans la main et la dissoudre complètement dans 1 CS d'eau chaude. Ajouter au chocolat fondu et mélanger.
Laisser sur le bain-marie très doux.

Rapidement, sortir le lait concentré du congélateur et le monter en chantilly à l'aide d'un fouet électrique.
Ajouter le sucre et battre à nouveau.
Ajouter le chocolat et fouetter une dernière fois pour bien l'incorporer.

 

Recouvrir la génoise avec cette mousse, bien égaliser et réserver au frais.

 

Préparer la mousse à la fraise

Placer le lait concentré au congélateur 15 à 20 min afin qu'il soit bien froid.
Plonger la gélatine dans un bol d'eau froide.
Faire chauffer doucement le coulis de fraise.
Essorer la gélatine en la pressant dans la main et la dissoudre complètement dans le coulis chaud.
Ajouter le sucre, mélanger et laisser refroidir.

Sortir le lait concentré du congélateur et le monter en chantilly à l'aide d'un fouet électrique.
Ajouter le coulis de fraise refroidi et fouetter à nouveau pour bien l'incorporer.

 

Sortir le cadre du réfrigérateur.
Répartir la mousse à la fraise sur la mousse au chocolat.

Placer la deuxième génoise sur le dessus et placer le tout au réfrigérateur jusqu'au lendemain.

 

Le lendemain :

Faire la finition du gâteau :
 

Répartir un peu de sucre glace sur le plan de travail et étaler la pâte à sucre en un grand rectangle.

Sortir le gâteau du réfrigérateur et ôter le cadre.

Recouvrir totalement le gâteau avec la pâte à sucre et couper le surplus.
Se servir des chutes pour faire un décor en les colorant.

 

 

Bavarois fraise-chocolat
Bavarois fraise-chocolat

Voir les commentaires

Rédigé par 56oceane

Publié dans #Gâteaux

Publié le 20 Avril 2014

Aujourd'hui, c'est Pâques !
LE jour pour manger du gâteau au chocolat !

Ceux que je vous propose sont présentés en parts individuelles.
Il s'agit d'une mousse fondante au tofu soyeux et au chocolat sur un fond de biscuits.

Le choix des ingrédients est très important car ce sont eux qui vont donner toute l'originalité aux gâteaux.
Pour le fond, j'ai choisit des biscuits aux éclats de caramel et pour le chocolat, j'ai pris un chocolat au lait aux éclats de nougatine amandes-miel.
Le complément de chocolat noir à pâtisser est nécessaire pour assurer une bonne maintenue de la mousse.

Forts en chocolat, fondants en bouche, ces gâteaux nous ont ravis !

Gâteaux fondants au chocolat pour fêter Pâques

Pour 2 gâteaux individuels :

Mettre les sablés dans un sachet en plastique et les réduire en poudre à l'aide d'un rouleau à pâtis-serie.
Faire fondre la margarine sur feu doux et la mélanger aux biscuits émiettés.
Répartir dans le fond de deux cercles individuels, égaliser et bien tasser.
Mettre au frais.

Faire fondre le chocolat noir et le chocolat au lait au bain marie.

Faire fondre la feuille de gélatine dans un bol d'eau froide.
Chauffer le Grand-Marnier. Ajouter la gélatine essorée et bien mélanger.

Mixer le tofu soyeux avec la purée d'amande blanche.
Ajouter le Grand-Marnier et les chocolats fondus.
Mixer suffisamment pour obtenir une préparation bien aérée.

Répartir dans les cercles sur les fonds en biscuit.
Tapoter pour égaliser et mettre au frais pour la nuit.

Le lendemain, démouler les gâteaux sur le plat de service.

Faire fondre au bain-marie du chocolat blanc et l'étendre sur deux bandes de rhodoïde découpées au diamètre et à la hauteur des gâteaux.
Laisser prendre 1 minute puis disposer chaque bande autour d'un gâteau, le chocolat contre le gâteau.
Remettre au réfrigérateur au moins 1 heure.

Au moment de servir, enlever délicatement les bandes de rhodoïde.
A l'aide d'une petite passoire, saupoudrer le dessus des gâteaux avec un peu de cacao en poudre.

Gâteaux fondants au chocolat pour fêter Pâques
Gâteaux fondants au chocolat pour fêter Pâques

Voir les commentaires

Rédigé par 56oceane

Publié dans #Gâteaux

Publié le 8 Janvier 2014

Parce que certains d'entre-vous fêterons encore la nouvelle année dans les jours qui viennent avec une partie de la famille ou des amis, mais surtout parce que n'avais pas envie d'attendre décembre prochain, je vous propose donc aujourd'hui la bûche que nous avons dégustée au réveillon du Nouvel An.

C'est sur le blog de Marie-Claire Du miel et du sel que j'ai trouvé cette délicieuse bûche.

Je n'ai pratiquement rien changé à sa recette, je l'ai juste allégée (comme d'habitude!) en remplaçant la crème entière de la chantilly par du lait concentré, comme je l'avais fait pour le bavarois de l'année dernière, ça fonctionne très bien pour 2 fois moins de matières grasses (132 contre 295 cal pour 100g) !

Cette bûche est composée d'un biscuit aux pistaches et aux noisettes, d' une mousse au chocolat blanc et d'une gelée de mirabelles à la cannelle.

A cette saison, j'ai utilisé des mirabelles surgelées. Si vous préférez les abricots ou un fruit rouge, pas de soucis, vous pouvez les utiliser pour la gelée à la place des mirabelles.

 

Bûche chocolat blanc - mirabelle 1

 

Pour 8 personnes :

 

Pour la gelée mirabelle à la cannelle :

  • 500 g de mirabelle surgelées, ou au sirop

  • 50 g de sucre blond

  • 1 petite CC de cannelle en poudre

  • 1 g d'agar agar

 

Pour la mousse au chocolat blanc :

  • 200 g de chocolat blanc

  • 4 feuilles de gélatine bio (soit 6,6g)

  • 1 jaune d'œuf

  • 10 g de sucre

  • 75 ml de lait concentré non sucré ½ écrémé (une petite boite en métal)

  • 15 ml de lait

  • 3 cuil. à soupe de Kirsch

  • 20 cl de lait concentré non sucré entier très froid

  • 1 sachet de Chantibio

Pour le biscuit :

  • 75 g de noisettes concassées

  • 25 g de  pistaches concassées

  • 40 g de sucre glace

  • 25 g de farine

  • 115 g de blancs d’œufs (entre 3 et 4)

  • 70 g de sucre complet Muscovado


Pour la décoration :

  • 6 oreillons de mirabelles

  • un peu de miel

  • une poignée de pistaches

 

 

 

Commencer par confectionner la gelée.

Mettre tous les ingrédients dans une casserole et faire cuire en compote. Mixer.

Verser la compote dans le fond d'un moule à cake, pour obtenir une bande rectangulaire étroite et de la longueur de la bûche, épaisse d'environ 2 cm.

Laisser prendre au froid.

 

Préparer le mousse au chocolat blanc.

Placer le lait concentré entier et les fouets du batteur au congélateur pour 15 minutes environ.

Faire fondre le chocolat blanc au bain marie.

Faire tremper la gélatine dans de l'eau froide.

Chauffer le lait et le lait concentré ½ écrémé.

Fouetter le jaune d'œuf avec le sucre et verser dessus les laits chaud. Faire prendre comme une crème anglaise, à feu doux sans cesser de remuer.

Parfumer avec le Kirsch et intégrer la gélatine soigneusement essorée.

Verser cette crème chaude sur le chocolat blanc, en trois fois, tout en remuant à la spatule pour créer une émulsion, puis mixez pendant 2 minutes au mixeur plongeant sans introduire d'air. Pour cela, enfoncer le mixeur en biais dans la crème pour ne pas créer de poche d'air, et attendre que le pied soit complètement immergé avant de le mettre en marche.

Commencer à fouetter le lait concentré entier bien froid en chantilly. Incorporer le sachet de Chantibio et continuer à battre jusqu'à obtention d'une chantilly bien ferme.

L'incorporer à la crème au chocolat blanc et versez la moitié de la mousse obtenue dans un moule à bûche* chemisé avec un film étirable.

Faire durcir 20 min au froid et garder le reste à température ambiante.

Placer la bande de compotée de mirabelle gélifiée au centre de la mousse, puis remplir le moule avec le reste de mousse, jusqu'en haut. Placer au frigo pendant au moins 4 heures, que cela prenne bien.

 

Pendant ce temps, préparer le biscuit.

Mélanger les fruits secs avec le sucre glace et la farine.
Monter les blancs en neige ferme, et saupoudrer  le sucre complet tout en fouettant, pour les meringuer : ils deviennent fermes, lisses et brillants, avec une belle couleur foncée à cause du sucre Muscovado.
Saupoudrer le mélange de fruits secs sur la meringue, incorporer délicatement le tout en soulevant avec une spatule souple.

Tapisser une plaque de cuisson avec un papier sulfurisé. Étaler la pâte sur la plaque, sur un bon centimètre d'épaisseur, en égalisant bien la surface.

Faire cuire 18 à 20 minutes dans un four préchauffé à 200°C.

Retourner la plaque sur une grille et décoller le papier.

Laisser refroidir.

 

Toutes ces étapes peuvent se faire la veille.


Le jour du repas, terminer la bûche.

Découper dans la plaque de biscuit un rectangle légèrement plus grand que la largeur et la longueur de la bûche.

Placer la bande de biscuit sur la bûche, poser un plat dessus et retourner le tout.

Enlever le moule à bûche puis le film étirable, la bûche est prête à être décorée.

Découper deux bandes étroites dans le reste du biscuit et les placer de chaque côté de la bûche.

Tremper les oreillons de mirabelles dans du miel pour les rendre brillants et les placer sur la bûche.

Moudre les pistaches et les saupoudrer sur le dessus de la mousse.



Remettre au froid jusqu'au moment de servir.

 

Bûche chocolat blanc - mirabelle 2

 

Bûche chocolat blanc - mirabelle 3



* j'utilise un emballage de bûche glacée en plastique que j'ai récupéré et que je garde précieusement. Je le place dans un moule à cake pour le maintenir.
Si vous avez une gouttière, c'est encore mieux !



Voir les commentaires

Rédigé par 56oceane

Publié dans #Gâteaux

Publié le 10 Novembre 2013

Eh oui !

               It's time for that :

 

Christmas pudding 4

 

Pour tous ceux qui en ont eu envie l'année dernière et qui se sont dit qu'ils essaieraient bien cette année, je fais remonter ma recette du "Famous Christmas Pudding" !

Moi, je profite de ce long week-end pour le préparer, mais vous avez encore une quinzaine de jours pour vous y mettre. Idéalement, il faut lui laisser un temps de maturation de 4 semaines minimum avant d'être dégusté.

 

Alors, re-voici la recette :

 

Pour un bol en verre d'1/2 litre (type petit saladier/bol Pyrex)

  • 50 g de margarine non hydrogénée
  • 25 g de farine T80
  • 1 petite CC de poudre à lever sans phosphates
  • 55 g de pain de mie sans croûte
  • 1/2 CC d'épices mixed spice
  • 1/4 CC de cannelle
  • 110 g de sucre complet roux
  • 175 g de raisins secs bruns (mélange corinthes et sultamines)
  • 70 g de raisins secs blonds
  • 30 g d'écorces d'oranges confites coupées en dés
  • 15 g d'amandes entières
  • 1 petite pomme
  • le zeste d'1/2 citron
  • le zeste d'1/2 orange
  • 1,5 CS de rhum
  • 7,5 cl de Guinnes
  • 1 oeuf

 

Christmas pudding 1

Photo 1

La veille :

 

Mixer le pain de mie au robot pour obtenir une chapelure fraîche.
Mettre les amandes quelques minutes dans de l'eau bouillante et les monder (enlever la peau) si elles ne le sont pas déjà.
Éplucher la pomme et la couper en petits cubes.

Dans un grand saladier, mélanger la margarine, la farine, la poudre à lever, la chapelure fraîche, les épices et le sucre.
Ajouter les raisins, les dés d'écorces d'orange, les amandes très grossièrement concassées, les dés de pomme  et les zestes.
Bien mélanger.

Dans un bol, mélanger le rhum, la bière et l'oeuf.
Ajouter ce mélange au précédent et bien mélanger.
La consistance doit être assez molle.

Couvrir le saladier et laisser reposer une nuit au frais.

 

Christmas pudding 2

Photo 2

Le lendemain :

Mettre le mélange dans le bol en Pyrex beurré (photo 1).

Découper 2 cercles de papier sulfurisé à la taille du bol et les poser sur le mélange (photo 2).
Couvrir totalement le bol de 2 feuilles de papier alu et les maintenir avec un élastique (photo3).

Cuire au cuit vapeur pendant 6 heures *

Lorsque le christmas pudding est cuit, enlever le papier alu et laisser refroidir complètement.

Couvrir à nouveau de papier alu et conserver dans un endroit frais et sec jusqu'à Noël.

 

Christmas pudding 3

Photo 3

* la cuisson est longue et nécessite donc que l'on soit présent à la maison pendant les 6 heures.

Pascale Weeks fait cuire son pudding au bain marie et donc doit intervenir très régulièrement pour maintenir un bon niveau d'eau dans sa casserole.

En utilisant mon cuit vapeur, je me suis clairement simplifié la vie !

Mon cuit vapeur a une autonomie ( et une minuterie ) d'une heure. J'ai donc, chaque heure, rempli le réservoir d'eau et relancé la cuisson pour une heure. et cela 6 fois de suite.

La cuisson s'est donc presque faite toute seule et je n'ai franchement pas trouvé cela fastidieux.

 

Il restera, le soir de Noël, à le réchauffer 1 heure, toujours à la vapeur douce.

 

Christmas pudding 5

 

Les articles originaux sont ici et ici

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par 56oceane

Publié dans #Gâteaux

Publié le 6 Novembre 2013

Un gâteau tout chocolat pour mon retour ! Ben oui, faut bien se donner un peu de courage pour reprendre le boulot, petits ou grands...

Celui-ci est fort en chocolat, léger en texture et avec un soupçon de kirch : délicieux avec une salade fruits !

 

Gâteau chocolat-amande 1

 

Pour un moule à manquer de 23 cm :

  • 70 g de margarine non hydrogénée

  • 120 g de chocolat noir

  • 3 oeufs

  • 100 g de sucre blond

  • 40 g de fécule de maïs

  • 70 g d'amandes en poudre

  • 20 g de cacao en poudre

  • 1 pincée de sel

  • 1 CS de Kirch

 

Faire fondre le chocolat avec la margarine sur feu doux. Bien mélanger.

 

Casser les oeufs en séparant les blancs des jaunes.

Fouetter les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter successivement la fécule de maïs, les amandes en poudre, le cacao, le kirch et enfin le mélange margarine-chocolat en remuant entre chaque ajout.

 

Battre les blancs en neige ferme avec une pincée de sel et les incorporer délicatement à la pâte.

 

Verser dans un moule à manquer chemisé et faire cuire 35 minutes dans un four préchauffé à 180°C.

 

 

Gâteau chocolat-amande 2

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par 56oceane

Publié dans #Gâteaux