Bûche damier... au tofu soyeux

Publié le 27 Décembre 2011

Je vous présente ici la bûche que j'ai faite pour Noël.

Je m'étais mis en tête de faire une bûche qui laisserait apparaître un damier à la coupe... ambitieux... trop ambitieux !

Au final, mon damier s'est réduit à 4 cases, inégales... et je ne suis pas satisfaite du résultat visuel, d'autant que la préparation a été un peu longue...

Alors bon, je vous mets quand même la recette, d'abord parce que la bûche est bonne, la crème au tofu soyeux très onctueuse ( assez riche tout de même car bien pourvue en chocolat) et ensuite parce que vous êtes peut-être plus doués que moi en matière de damier ou alors parce que vous déciderez de la préparer avec uniquement deux couches de crème, ce qui devrait être pas mal aussi ! (d'ailleurs, si j'avais su... )...

 

Bûche damier 1

 

Pour 10 personnes  (moule à cake 22 X 11 cm):

 

Génoise:

  • 4 oeufs
  • 100 g de sucre complet blond
  • 100 g de farine T80
  • 20 g de fécule de maïs
  • 1 CC de poudre à lever sans phosphate
  • 1 CC de cannelle en poudre
  • 40 g d'écorces d'oranges confites hachées

Sirop:

  • 5 Cl d'eau
  • 25 g de sucre complet blond
  • 1 CS de Grand-Marnier

Crème au chocolat blanc:

  • 300 g de tofu soyeux
  • 200 g de chocolat blanc de couverture
  • 1 CS de sucre complet blond
  • 2 feuilles de gélatine bio (soit 20 g)
  • le zestes d'une orange
  • 3 gouttes d'HE d'orange douce

Crème au chocolat au lait:

  • 300 g de tofu soyeux
  • 200 g de chocolat au lait
  • 1 CS de sucre complet blond
  • 2 feuilles de gélatine bio (soit 20 g)
  • 1 petite meringue émiettée *

Ganache de couverture:

  • 150 g de chocolat noir
  • 5 CS de crème fraîche allégée
  • 20 g de margarine non hydrogénée

"Collage":

  • 6 carrés de chocolat noir

Décor:

  • caramel liquide

 

Bûche damier 5

 

Bûche damier 6 

 

Préparer les crèmes.


Faire fondre le chocolat blanc au bain-marie.

Mettre dans un blender le tofu soyeux, le sucre , les zestes d'orange et l'HE. Mélanger.

Ajouter dans le blender le chocolat blanc fondu et mixer.

Faire ramollir la gélatine dans de l'eau froide puis l'essorer entre les mains et la faire fondre dans 1 CS d'eau chaude. Bien mélanger puis l'ajouter dans le blender.

Mélanger et réserver au froid 2 heures environ.**

 

Procéder de même avec les ingrédients de la crème au chocolat au lait mais en n'incorporant la meringue qu'à la fin et à la spatule.

Réserver au froid 2 heures environ, jusqu'à ce que la crème commence à prendre.

 

 

Confectionner la génoise.


Dans le bol du robot muni du batteur double (celui qui sert à monter les blancs en neige), travailler le oeufs, le sucre et la cannelle pendant 10 min. La préparation doit tripler de volume.

Tamiser la farine et la fécule et les incorporer avec le sel délicatement au mélange oeufs-sucre.

Procéder avec une spatule en soulevant la pâte, comme on incorpore des blancs en neige.

 

Chemiser une tôle à pâtisserie d'un papier sulfurisé (éventuellement, le beurrer légèrement) et verser la pâte dessus.

L'étaler uniformément à l'aide d'une spatule.

Répartir sur le dessus les écorces d'oranges confites hachées.

Enfourner pour une dizaine de minutes dans un four préchauffé à 180°C.

Une fois cuite, sortir la génoise et la laisser refroidir.

 

Préparer alors le sirop en faisant chauffer l'eau, l'alcool et le sucre.

A l'aide d'un pinceau, en badigeonner la surface de la génoise.

 

 

Monter de la bûche.


Chemiser le moule d'un film étirable.

 

Afin de faciliter la découpe de la génoise, se servir d'une feuille de papier comme gabarit et dessiner toutes les parties de la bûche nécessaires en génoise: le dessus, le dessous, les 2 cotés et les 3 morceaux constituant la séparation du milieu, soit 7 morceaux. Poser ces gabarits sur la génoise en optimisant les découpes, il n'y a pas (ou peu) de surplus.

 

Faire fondre au bain marie quelques morceaux de chocolat noir qui vont servir à "coller" les morceaux de génoise entre-eux.

 

Déposer au fond du moule le morceaux de génoise correspondant.

A l'aide d'une petite cuillère ou d'un pinceau, déposer un trait de chocolat noir fondu sur les 2 longueurs extérieures et poser les côtés de la bûche dessus en pressant un peu.

Faire de même pour la séparation du milieu et les maintenir avec du papier alu le temps que cela prenne (cf photo).

 

Remplir ensuite le fond de crème: à droite chocolat blanc, à gauche chocolat au lait, en essayant de ne pas dépasser la moitié.

 

Poser ensuite les bandes de génoise qui séparent horizontalement les 2 couches de crèmes.

Remplir de crème en inversant: à gauche chocolat blanc, à droite chocolat au lait.

 

Mettre du chocolat noir sur la tranche supérieure des 3 morceaux de génoise apparents.

Poser le dernier morceau de génoise qui constituera le socle de la bûche. Bien appuyer.

Rabattre le film étirable sur le dessus hermétiquement et placer au frais pour la nuit avec un poids dessus.

 

Bûche damier 2

 

Bûche damier 3  Bûche damier 4 

 

Décorer la bûche.

Le lendemain sortir la bûche et la retourner sur une grille. Enlever le moule et le film étirable.

Faire fondre au bain-marie le chocolat noir avec la crème.

Une fois le chocolat fondu, ajouter la margarine et bien mélanger.

Verser sur la bûche et égaliser à la spatule pour bien recouvrir toute la bûche.

Remettre au frais.

 

Faire quelques traits de caramel sur le dessus ou tout autre décor et réserver au réfrigérateur jusqu'au moment de servir.

Elle peut encore attendre ainsi 24 heures.

 

 

Bûche damier 7

 

 

* J'ai mis des morceaux de meringue dans la crème au chocolat au lait, mais je ne les ai pratiquement pas retrouvés lors de la dégustation... fondus, je suppose !!!

 

** La crème au chocolat blanc "prend" moins vite que celle au chocolat au lait. Vous pouvez la mettre 15 min au congélateur pour accélérer la prise, mais surtout pas plus au risque de ne plus pouvoir la travailler.

 

*** Il m'est resté de la crème en trop (j'en ai fait 3 petites verrines ). Vous pouvez réduire un peu les quantités pour les crèmes, mais attention à ne pas en manquer, ce serait dommage...  Il est toujours préférable d'en avoir un peu trop que pas assez...

 

 

 

Rédigé par 56oceane

Publié dans #Gâteaux

Commenter cet article
P
quel travail! elle est superbe cette buche!
Répondre
F
Elle est bien belle cette bûche !<br /> Je te souhaite une excellente année 2012 !
Répondre
V
Elle est magnifique, bravo!!!
Répondre
L
Oh ben si, j'aime bien le côté un peu inégal de ton damier, ça fait "home made" quoi, ne cherchons pas toujours la perfection (c'est mon modo pour 2012 huhu ^^°) !
Répondre
C
Tu n'as pas l'air satisfaite mais à la coupe ce n'est pas mal du tout, bon pas complétement régulier mais est-ce très important je ne le pense pas et ça ne me choque pas du tout. Tu as de quoi être<br /> satisfaite de ton travail.;-)
Répondre
S
Elle est superbe mais c'est un peu trop compliqué pour moi...<br /> Bises
Répondre
E
Bin, moi, je trouve que c'est joli quand même. Et certainement meilleur que le machin acheté tout fait que j'ai mangé dernièrement (oui, pas trop le temps de cuisiner, ces derniers temps).<br /> Avoir un damier comme dans les gâteaux industriels ? Pour quoi faire ?
Répondre
L
C'est super chouette !<br /> Et bientôt, la bûche Mondrian ?
Répondre
5
<br /> <br /> C'est un pur hasard, mais je n'en suis pas loin, effectivement !!! <br /> <br /> <br /> <br />
P
Geniale elle est divine
Répondre